Signes Particuliers - 05/12/2016



Monkey Dolls - Édouard Prulhière
(sérigraphie sur enveloppe - 2016)





— Signes Particuliers —  Parce que notre travail n'est pas que d'exposition, que nous privilégions le sens de la rencontre, du suivi, des temps partagés, certains artistes nous adressent de petits signes, cela ne se contente pas d'avoir été, le 'ça continue' nous intéresse sous toutes ses formes.

LA PAGODE DU BOUT DU LAC
JEAN-SÉBASTIEN TACHER


LA PAGODE DU BOUT DU LAC
UNE INSTALLATION DE JEAN SÉBASTIEN TACHER
ÉTANG DE LA CLAYETTE - 2016/2017...
 

Ce projet, inscrit au programme d’Esox Lucius depuis plusieurs années n’a pu aboutir jusqu’à lors par manque de moyens financiers et fut reconduit pour cette année 2016. L’aide à la création que vient d ‘obtenir l'artiste de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Bourgogne Franche Comté, les subventions accordées à Esox Lucius par le Conseil Régional Bourgogne Franche Comté et le Conseil Général de Saône et Loire, ainsi que l ‘apport de partenaires privés permettent aujourd’hui la réalisation de « la Pagode ».


Le projet :
« Tout commence en août 2010. Henriette N’Guyen, princesse vietnamienne, me cède une parcelle de son terrain en Bretagne, pour que j’y construise une sorte « de folie ». Un ami, Julien Valentin, m’accompagnera dans sa réalisation. Le caractère du site et les récits de la princesse à propos de son Vietnam natal feront prendre à la construction quelques traits asiatiques : Henriette parlera de « pagode ». Suite à cette première réalisation, j’ai rêvé une seconde pagode. Celle-ci serait flottante. Elle reprendrait la forme classique d’un petit préau qui protégerait une cloche en bois. Elle serait une sorte de temple en l ‘honneur de « l ‘ Esprit des eaux sombres de l’étang ».
Jean-Sébastien TACHER.


Jean Sébastien Tacher est un artiste clayettois, diplômé de l’école des Beaux Arts de Grenoble. Artiste polymorphe, Jean Sébastien pratique avec gourmandise et humour tout aussi bien la sculpture et l’installation que le dessin, la performance et la vidéo. Esox Lucius accompagne ce jeune artiste depuis plusieurs années. Une exposition « l’école de la nouvelle lune » conçue avec l’artiste Caroline Bosc lui est consacrée en 2015 au Château de Grandvaux de Varennes sous Dun (71800). Elle fera l’objet de l ‘édition d’une revue « Semaine » aux éditions Analogues. La pièce "Don't be a pussy"  issue de cette exposition produite par Esox Lucius fut présentée au Parking Raspail 30 bd Raspail - 75007 Paris du 10 décembre 2015 au 12 mars 2016 ainsi qu’au Palais de Tokyo 13, avenue du Président Wilson 75116 Paris du 13 Juillet au 11 Septembre 2016.


La « Pagode » permettra de découvrir une autre facette du travail de l’artiste. Il s ‘agit d’un pavillon flottant en bois aux formes orientalisantes qui sera installé sur l ‘étang de La Clayette. Son architecture fera échos à celle du Château voisin dont la partie remaniée au XIXème siècle dans un style néo- renaissance est empreint de nombreuses influences. L ’oeuvre de Jean-Sébastien Tacher sera installée dans l’espace public pour une longue durée.


Pour la réalisation de « la Pagode du bout du lac », Jean-Sébastien Tacher fut assisté par Frédéric Bouhy, Philippe Chaloyard, Benoit Dury, Fabien Dury, Jean-Paul Merlin, Vincent Morin, Thomas Plassard, Henri Tacher.