SANS MOTIF APPARENT

GAC II
Une Galerie d'Art au Collège

Esox Lucius propose une sélection d’œuvres de 14 artistes régionaux, nationaux et internationaux.


 
Marc Camille CHAIMOWICZ - Pierre-Yves FREUND - Bernard FRIZE -  Bertrand LAVIER - Pierre-Yves MAGERAND - Rafael MAHDAVI -  Mathieu MERCIER -  Jean MESSAGIER - Chuck NANNEY - Jean-Pierre PERICAUD - Takako SAITO - Alain SÉCHAS - Véronique VERSTRAETE - Jan VOSS


Sans motif apparent ou "promenade décomplexée en abstraction"
Dans les arts plastiques, l'art abstrait est un "langage visuel" né au XXe siècle. Il n'essaie pas de représenter "les apparences visibles du monde extérieur", mais tente de donner une contraction du réel ou encore d'en souligner les "déchirures". L'art abstrait peut se passer de modèle et s'affranchit de la fidélité à la réalité visuelle et ainsi, des créations plastiques mimétiques. Il ne représente pas des sujets ou des objets du monde naturel, réel ou imaginaire, mais seulement des formes et des couleurs pour elles-mêmes.

Aujourd'hui encore, l’abstraction reste mal acceptée par le public, car un tableau abstrait ne "représente" rien, ce qui parfois choque le goût, les habitudes, la formation ; il doit en effet s’aborder dans un esprit différent des œuvres figuratives. Le peintre Vassily Kandinsky est considéré comme le fondateur de l'art abstrait. Il a peint sa première aquarelle abstraite, "Sans titre" en 1910. L'art abstrait utilise un langage formel pour créer une composition indépendante du rapport aux références visuelles existantes dans le monde sensible. L'art occidental a été, de la Renaissance jusqu'au milieu du XIXe siècle, sous-tendu par la logique de la perspective et une tentative de reproduire l'illusion de la réalité visible. La découverte et l'accès grandissant aux arts et cultures extérieurs à l'Europe ont insufflé d'autres modèles de description et permis une expérience visuelle de l'artiste libérée des contraintes de la représentativité. L'abstraction indique un point de départ, une nouvelle représentation de la réalité et de l'imagerie dans l'art. Depuis le réalisme du début du XIXe siècle et l'apparition de la photographie, une représentation exacte du réel est réalisée. L'écart entre art et réalité, thème classique de la représentativité artistique, a traversé le miroir de l'exactitude visuelle. L'abstraction s'inscrit dans cette continuité, cette constante recherche d'une représentation juste du réel, le reconnaissable disparaissant au profit des effets visibles, des formes géométriques, des lignes épurées ou foisonnantes, des couleurs uniques ou mêlées.

Mathieu Mercier


Jan Voss