MUSIQUES ACOUSMATIQUES 11


SONS FIXÉS - MUSIQUES MOBILES

JEAN-MARC WEBER
SYLVAIN NOUGUIER - QINGQING TENG - ANDRÉA SPARTA

DIMANCHE 18 MAI 2014 - À PARTIR DE 17H
ESPACE CULTUREL ET DE CONGRÉS - 9 BOULEVARD DU COLLÈGE - PARAY LE MONIAL
ENTRÉE LIBRE



Pour cette onzième édition, Esox Lucius propose, en partenariat avec le conservatoire à rayonnement régional de Chalon-sur-Saône, un ensemble de manifestations autour des musiques crées à partir de sons fixés sur supports et des diverses technologies électroacoustiques en usage aujourd’hui.



17H / 18H
Causerie sur les musiques concrètes et électroniques : « Les pionniers et leur multiple descendance » (historique, les premiers compositeurs, les divers courants de la création sonore contemporaine). Cette causerie sera accompagnée d’extraits d’œuvres.



18H15 / 19H15
Concert de Sylvain Nouguier, Qingqing Teng et Andréa Sparta
(Étudiants du conservatoire à Rayonnement Régional de Chalon-sur-Saône)


Présentation et diffusion d’œuvres par les étudiants en composition musicale électroacoustique du Conservatoire à Rayonnement Régional de Chalon-sur-Saône sur dispositif multiphonique. Seront proposés divers courants créatifs de la composition musicale contemporaine utilisant les sons fixés ou les traitements en temps réel (live-electronics, drones, ambient, bruitisme, acousmatique).



20H45
Jean-Marc Weber présente  « NUITS SANS SOMMEIL »

L’œuvre d’une durée de soixante minutes a pour argument « l’insomnie, singulier état où l’acuité des sens s’accroît, où les souvenirs s’accumulent jusqu’à devenir parfois intolérables, où le temps qui s’écoule pourtant au ralenti permet à la pensée de galoper follement » (Yvette Naubert in Les Pierrefendre).



Le compositeur assure la  projection et l’interprétation en direct pour la partie sonore, polyphonique sur huit haut-parleurs et pour l’image  en deux flux distincts. Il utilise des contrôleurs MIDI standards tels que saxophone, pads et claviers pour déclencher les images et le son. De plus, Jean Marc Weber met en œuvre un système de contrôle par webcam et de composition algorithmique qu’il élabore depuis quatre années sur le logiciel « Usine » d’Olivier SENS.

Ce concert est interprété en direct par le compositeur et diffusé sur dispositif en 8 points accompagné d’un support visuel projeté sur 2 vidéoprojecteurs.

de gauche à droite: Andréa Sparta, Jean-Marc Lafon, Jean-Marc Weber, Sylvain Nouguier, Qingqing Teng

Qingqing Teng

Sylvain Nouguier

Jean-Marc Weber

Andréa Sparta